Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

PartenairesSorbonne UniversitésUPMC
accès rapides, services personnalisés
RÉNOVATION DU CAMPUS JUSSIEU

Les travaux des barres de Cassan

Les barres de Cassan se situent aux extrémités Nord et Est du campus. Ce sont les bâtiments A, B, C et F.

L’amélioration de la sécurité incendie des barres de Cassan est une préoccupation première de l’université et de l’EPAURIF.

Dès 2008, un schéma directeur de mise en sécurité incendie de ces deux bâtiments avait été présenté à la Préfecture de police de Paris.

 

Ce schéma directeur prévoit expressément que : 

- le bâtiment F, vidé en 2016 lors de la livraison finale du secteur Est « gril », ne sera pas réoccupé.

- les bâtiments A, B et C ont fait l'objet d'une autorisation d'exploitation par la Préfecture de police à la suite des travaux de mise en sécurité menés par l'EPAURIF.

(Le maître d’oeuvre désigné par l’EPAURIF est le groupement KUBIK/GINGER/CABINET FT. L’entreprise chargée des travaux est la Société BTNR).

À l’intérieur des bâtiments

Les travaux comprenaient :

  • la création de 6 conduits de désenfumage verticaux (extraction de fumées en cas d’incendie) par couloir (du 1er étage à la toiture). Des dévoiements de réseaux et percement des gaines sont préalablement nécessaires à cette opération
  • l’isolation des gaines techniques et cloisons coupe-feu
  • l’installation d’un SSI (système de sécurité incendie) qui permet de détecter un incendie et de déclencher des alarmes directement reliées au poste de sécurité
  • l’installation de fenêtres accessibles aux pompiers
  • l’Installation de colonnes sèches dans les escaliers

À l’extérieur des bâtiments

Des travaux ont débuté au printemps 2012 et ont été principalement réalisés pendant l’été : la création de voies élargies qui permettent aux camions des pompiers d’intervenir, de stationner et de pouvoir y déployer la grande échelle : « voies échelles ».

Ces voies échelles peuvent désormais supporter des charges équivalentes à 13 tonnes à l’essieu, et leur nivellement permet aux pompiers d’atteindre les fenêtres spécifiques sur les façades jusqu’au 7e étage, soit 28 m de hauteur.

    

Photos © UPMC 

23/07/15